urban gardening – jardinage en caisse

urban gardening

panter soi-même des tomates et des salades avec la caisse «  robert  »

Les légumes que l’on récolte soi-même sont tout simplement meilleurs, mais cette possibilité de cultiver son propre jardin n’est pas donnée à tout le monde.
L’urban gardening, ou jardinage urbain, est déjà sur toutes les lèvres dans les grandes villes. C’est une possibilité judicieuse de récolter ses propres légumes ou salades sans posséder son propre jardin.

les planches des caisses sont durables, mobiles, variables et bon marché. Il est donc possible de cultiver un potager sans peine sur presque chaque balcon ou dans presque chaque arrière-cour. Mais, contrairement aux pots de fleurs, les racines ont plus de terre où s’épanouir.

On peut ensemencer au printemps, semer encore les types de salades à croissance rapide en été ou planter des plantes potagères de plus grandes tailles afin de pouvoir les récolter très bientôt.

ce dont vous avez besoin :
2 ou 3 caisses de transport («  robert »), éventuellement le chariot de transport  «  rolf  »
Journal ou cartonnage (par exemple provenant d’un carton)
Argile expansée (env. 20 litres par caisse)
Terreau universel (30 litres par caisse)
Sable (env. 10 litres)
Farine de corne ou engrais (env. 5 litres)
2 ou 3 plantes :  Plants/semences de tomates, poivrons ou mini-concombres
Eau pour l’arrosage

 

 

En fonction du nombre de caisses à utiliser, il est conseillé de prendre au moins 2 caisses de transport empilables, comme la caisse de transport « robert  » où faire pousser des plantes. Nous recommandons des caisses de transport d’une contenance d’environ 60 litres. Le chariot de transport « rolf » vous permet ensuite de déplacer facilement vos caisses chargées de plantes et pouvant supporter de 50 à 70 kg, ce qui vous évite de les porter vous-même.

le jardinage en caisse, c’est si simple
Il est important d’utiliser des caisses en plastique pourvues de parois perforées pour créer un bon climat favorable à la terre. En outre, il est important que le fond comporte des trous d’égouttement pour éviter l’eau stagnante et offrir un climat favorable aux racines. Il est donc absolument recommandé de percer env. 8 à 10 trous au fond des caisses de transport.

 

 

urban gardening dans un parterre surélevé
On obtient un beau parterre surélevé confortable en empilant deux caisses l’une sur l’autre sur le chariot de transport. Le fait de travailler sur le parterre, de l’arroser et d’en récolter les produits préserve mieux le dos. Le chariot de transport permet de déplacer facilement le parterre, par exemple pour placer les plants

de tomates sous un toit protecteur en cas de pluie.
Afin que la terre ne puisse pas s’échapper de la caisse, on en recouvre les parois internes avec du papier journal ou du cartonnage. La caisse de transport supérieure est d’abord remplie d’argile expansée, puis on mélange de la terre et du sable dans le rapport 50:50. La terre est ainsi plus aérée et les racines des plantes peuvent mieux y pousser. Pour finir, on ajoute une couche épaisse de terre avec de l’engrais dans la caisse. Il ne reste plus qu’à ensemencer selon les instructions ou à planter les plantes dans la terre et à les arroser.

À l’exception des tomates arbustes, toutes les tomates ont besoin d’un tuteur après quelque temps. Les tuteurs spiralés en inox ou en aluminium sont pratiques et faciles à nettoyer.

 

avec un entretien régulier et un grand ensoleillement, les plantes se développent rapidement, portent rapidement des fruits que l’on peut récolter.

Keep on gardening!