nourriture pour les nerfs 4.0

«Qui a mangé dans mon assiette?» En plus du deuxième nain de Blanche-Neige, chaque employé qui a pu goûter au plaisir du réfrigérateur communs’est déjà posé cette question. Du chocolat préféré au flan à la vanille en passant par les fruits frais, les choses disparaissent souvent comme par magie.

La devise suivante s’applique: «qui cherche trouve»… le pot vide du yaourt préféré sur la table du collègue ou plus tard dans la poubelle.

Et comme si cela n’était pas assez déprimant, on n’est pas blindé non plus contre les dictons extrêmement utiles des collègues. Des commentaires tels que «Je pensais qu’il était là pour tout le monde» ou « désolé, il n’y avait pas de nom» ne sont que difficilement digérables quand on a le ventre vide.

Mais c’est fini désormais! mia résout le problème et préserve la paix entre les collègues. Le nom figure sur la boîte et le déjeuner est protégé durablement contre d’éventuelles attaques de l’extérieur. Car, comme on le dit si bien, celui qui y écrit son nom en premier sur une chose, en devient le propriétaire. Toute confusion est exclue. Et ce, même si tous y prennent goût et acquièrent mia. Elle est personnalisée.

Et ce n’est pas fini, notre mia existe dans 17 tailles différentes. Qu’il s’agisse de boîtes rondes ou carrées, toutes les friandises, des petites carottes de Molly à la goulache de Gabi, y trouvent leur place.

Pour tous ceux qui parmi vous aiment précuire, nous avons encore une autre bonne nouvelle. Le nom de famille de mia est polaire et cela ne signifie bien entendu rien d’autre que le fait que mia soit aussi une boîte adaptée au congélateur. Il suffit d’écrire dessus ce qu’elle contient et vous êtes sûr qu’il ne se passera rien, que de la sauce bolognaise n’apparaitra pas à nouveau à la place de la soupe au poivron.

Et elle est modeste, mia «polaire» malgré ses forces imbattables, elle ne prend que peu de place, car elle est compacte et empilable.

Ah oui, encore une astuce: écrivez donc le nom d’une verdure saine sur la boîte et mettez-la au réfrigérateur du bureau. Cela a à peu près le même effet que le nom. Ou en d’autres mots: n’écrivez jamais nourriture pour les nerfs, chocolat ou gâteau fait maison.